Comprendre le LMD

You are here

Les formations : LMD

La nouvelle réforme de l'Enseignement Supérieur et l'organisation LMD

En raison de l'importance et de la rapidité des changements auxquels nous assistons, et tenant compte des recommandations relatives à l'enseignement supérieur des grandes commissions et conférences, entre autres la Commission internationale sur l'éducation pour le XXIe siècle, la Conférence mondiale sur l'enseignement supérieur au XXIe siècle, etc., et, convaincue que l'éducation est, plus que jamais, le sésame des sociétés fondées sur le savoir, l'Université Libre de Tunis révise ses programmes en réponse à une vision internationale de l'enseignement supérieur telle que recommandée par le Ministère de l'Enseignement supérieur.

Schéma des études à l'Université Libre de Tunis

L'Université Libre de Tunis Comprendre_lmd

 

A cet effet, l'Université propose une formation pertinente fondée sur les compétences, une gamme optimale de choix et un dispositif souple de points d'accès et de sortie du système qui favorisera la mobilité des étudiants localement, régionalement, et internationalement.
Ainsi le cadre de formation offre un parcours universitaire fondé sur les trois grades : Licence, Master, Doctorat, connu, plus couramment, sous l'appellation Bac +3+5+8. Autrement dit, les cycles universitaires sont répartis comme suit :

  • 1er cycle : Licence (3 ans)
  • 2ème cycle : Master de Recherche ou Professionnel (2 ans)
  • 3ème cycle : Doctorat (3 ans)

 

NB :

  • Les diplômes intermédiaires (DEUPC, DUT et Maîtrise) continuent provisoirement à être délivrés
  • Les formations qui mènent aux métiers de l'ingénieur ne sont, pour l'instant, pas concernées par la réforme LMD. Elles sont proposées selon le modèle existant.


Comprendre le LMD

Le LMD, qu'est ce que c'est ?
La nouvelle réforme de l'Enseignement Supérieur et l'organisation Licence-Master-Doctorat (LMD)

L'organisation des études

Les études universitaires sont désormais organisées en trois étapes :

  • La Licence, préparée en 3 ans après le Baccalauréat,
  • Le Master, préparé en deux ans après la Licence,
  • Le Doctorat, préparé en trois ans après un Master.

En Licence et Master, les enseignements sont organisés par semestreset non plus par années. Chaque semestre comporte des Unités d'enseignement (UE) qui regroupent chacune un ensemble cohérent d'enseignements. Il y a plusieurs UE par semestre. Il existe des parcours qui conduisent soit :

  • à une insertion professionnelle (Licence appliquée, Master professionnel).
  • à une poursuite d'études, en Master après la Licence, en Doctorat après un Master recherche.

Les crédits ECTS

La validation des acquis de l'étudiant (contrôle continu, examens...) dans un enseignement ou une UE s'accompagne de l'attribution de crédits. Le nombre de crédits attribués est proportionné au volume d'heures de cours, de travaux dirigés (TD), et de travail personnel. Les crédits peuvent aussi valider un stage ou un mémoire. Un semestre (600 h de travail étudiant) vaut 30 crédits ; la Licence représente donc 180 crédits et le Master 120 crédits supplémentaires.
Ces crédits constituent une reconnaissance internationale :

  • Ils sont transférables en Tunisie et en Europe au sein du système européen de transfert de crédits (ECTS : European Credit Transfert System) ;
  • Ils sont capitalisables, donc définitivement acquis, quelle que soit la durée du parcours.

L'enseignement des langues et de l'informatique

Les textes définissant le Master conditionnent la délivrance du Master à la validation de l'aptitude à maîtriser une langue étrangère. L'université Libre de Tunis souhaite que chaque étudiant ait eu la possibilité, pendant ses études, d'acquérir cette compétence linguistique.
Pour cela, un enseignement obligatoire de langue vivante (cours ou TD de langue, ou cours de la discipline en langue étrangère) a été inclus dans tous les programmes de Licence et première année de Master et de même pour l'informatique.

L'organisation des diplômes et des parcours de formation

Les diplômes sont désormais répertoriés par domaines. La liste des domaines possibles n'est pas définie au niveau national : chaque université établit la sienne.

 

Domaines de licence Domaines de master
Droit et Sciences Politiques Droit et Sciences Politiques
Economie-Gestion Economie
Gestion
Sciences et Technologies Sciences et Technologies

En Licence comme en Master, les diplômes sont déclinés en mentions au sein des domaines.
Les diplômes de Licence porteront l'intitulé du domaine et de la mention. Exemple : Licence en Economie et Gestion, mention Commerce international.
Au sein de chaque mention, les Masters sont en plus déclinés en spécialités « professionnelles » ou spécialités « recherche ». Exemple : Master professionnel en Droit, mention Droit Privé, spécialité Droit des affaires.
Lors de leurs premières inscriptions à l'ULT, les étudiants doivent faire le choix d'un domaine et d'une mention accessibles en première année. Leur parcours peut connaître ensuite des inflexions : certains cursus ne commencent qu'en troisième année de Licence (économétrie, commerce international par exemple) ; la Licence de Science politique commence par un cursus de deux ans commun, et débouche sur une troisième année spécifique pour les étudiants ayant choisi des options adaptées.
Dans la plupart des mentions de Master, la première année de formation débouche sur un ensemble de spécialités, orientées vers la recherche ou vers une insertion professionnelle directe, accessibles sur dossier.
Dans chaque mention de Licence ou Master, de nombreuses options permettent aux étudiants de personnaliser leur cursus. Des passerelles leur permettent aussi de se réorienter en cours d'études, en fonction de leur dossier.

Qu'est-ce que le supplément au diplôme ?
C'est un document, appelé aussi Annexe Descriptive au Diplôme, qui présente les UE (Unités d'Enseignement) constitutives du parcours suivi par l'étudiant durant la préparation de son diplôme, Licence ou Master. Ce document décrit aussi les connaissances et compétences acquises par l'étudiant au cours de sa formation.

Les règles de progression des études et d'obtention des diplômes
Chaque semestre, l'acquisition des connaissances est appréciée par contrôle continu et par examen terminal. Deux sessions d'examen sont organisées pour chaque semestre, la première ayant lieu aussitôt après la fin des enseignements. Un jury décide de l'attribution ou non des UE et du semestre. En fin de cursus, le diplôme est normalement attribué si tous les semestres sont acquis.
Le système de la compensation (moyenne générale calculée en tenant compte de coefficients) permet que de bonnes notes puissent en rattraper de moins bonnes. La compensation peut se faire à l'intérieur d'une UE et entre les UE d'un même semestre. Elle ne peut avoir lieu que si toutes les épreuves ont été effectivement passées.
En Licence et en première année de Master, les enseignements, UE ou semestres acquis le sont définitivement, grâce au système de la capitalisation. En outre, en Licence ou en première année de Master, un étudiant peut obtenir par compensation annuelle un semestre manquant, lorsqu'il a obtenu la moyenne des notes des deux semestres, sur décision du jury.
En Licence, la règle de progression prévoit normalement qu'un étudiant auquel il ne manque qu'un semestre est autorisé à s'inscrire dans l'année suivante. Un seul redoublement est de droit pendant les 2 premières années de Licence (des dérogations peuvent être accordées par le président).
Toutefois, les étudiants ayant obtenu des résultats satisfaisants en 2ème année de Licence, mais empêchés de passer en 3ème année quand il leur manque encore un semestre de 1ère année, peuvent valider ce semestre manquant s'ils ont la moyenne sur l'ensemble de leurs 2 années, sur décision du jury. Le redoublement en 3ème année s'effectue sans conditions.
L'ensemble de ces dispositions permet de ne pas entraver la progression d'étudiants ayant eu besoin d'une période d'adaptation aux études universitaires (en première année de Licence), ou connaissant des difficultés passagères. Il faut par ailleurs noter que quelques règlements de Licence prévoient des « notes plancher » pour certains enseignements ou UE fondamentaux : si la note obtenue est inférieure à ce plancher, l'UE ne peut être obtenue et la compensation ne joue pas. Mais ces dispositions ne s'appliquent que dans le cas où elles existaient avant la réforme LMD.
L'inscription en première année de Master est de droit pour un étudiant possédant une Licence dans une discipline correspondante : un étudiant de l'ULT a l'assurance de pouvoir prolonger ses études dans sa discipline, après la Licence. Le passage de première année en deuxième année de Master n'est pas automatique : il se fait, comme par le passé, par sélection sur dossier et entretien.